15/01/2010

Comédie ironique et féroce dans un salon bobo...

 
"Le Dieu du carnage"

À la sortie des classes, le petit Ferdinand se bagarre avec Bruno et lui brise deux dents. Les parents, un peu « bobo », un peu « gauche caviar », se rencontrent afin de résoudre le litige à l’amiable. Mais bien vite, le civisme s’étiole, la courtoisie s’évanouit, laissant place à un jeu de massacre redoutable. Nous assistons à la dislocation des masques et au dépeçage des conventions. Et pour notre plus grand plaisir, deux couples d’acteurs irrésistiblement drôles et cruels se déchirent sur le ring de la bienséance.

Yasmina Reza évoque avec jubilation nos paradoxes et les limites de nos discours éthiques et généreux ; petite scène de massacre ordinaire entre adultes civilisés, toute la force de la pièce réside dans sa capacité à rendre audible la vacuité du monde moderne.
Un moment de théâtre drôle, cruel et jouissif servi par une formidable équipe d'acteurs, impatients d'entrer dans l'arène. 
« Tout simplement parfait ! Un texte cruellement drôle de Yasmina Reza et quatre comédiens formidables pour une pièce acérée sur nos hypocrisies intellectuo-bourgeoises. On rit fort et jaune ! »  Catherine Makereel – Le Mad (Le Soir).
"Le Dieu du carnage" de Yasmina Reza
Mise en scène : Michel Kacenelenbogen
Avec Véronique Biefnot, Damien Gillard, Valérie Lemaître, Olivier Massart

Une coproduction du Théâtre Le Public et du Théâtre de Namur.

http://www.rtbf.be/maregion/liege/sorties/le-dieu-du-carn...

Nous avons assisté à la représentation du jeudi 7 janvier 2010 à Huy. Excellente pièce au texte qui fait mouche, avec des acteurs qui ont servi cette pièce avec brio. On vous la conseille. Guyde

08:01 Écrit par TDA dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.