10/02/2010

Le dieu du carnage...Commenté par notre Carol Philips...

Suite à la représentation de la pièce de Yasmina Reza "Le dieu du carnage" par le théâtre Le Public en tournée à Spa ce 16 janvier dernier, voici les impressions de notre envoyée spéciale...

event_1507_1

Résumé/rappel:

Ferdinand Reille a frappé Bruno Houillé à l’aide d’un bâton et lui a cassé deux dents au cours d’une bagarre après l’école.
Les parents du blessé ont convié ceux de l’agresseur à leur domicile afin de résoudre
l’affaire avec civisme.
Tout le monde est de bonne éducation et soucieux de faire preuve de tolérance… Au fur et à mesure de la soirée, la conciliation tourne court. De suffisances en coups bas, les « conciliateurs » ouverts et généreux ne parviennent plus à se contenir, les masques tombent et la courtoisie de façade se noie dans une mer de mesquineries…

Distribution:

Véronique Biefnot, Damien Gillard, Valérie Lemaître et Olivier Massart 

Mise en scène   Michel Kacenelenbogen  
Scénographie Vincent Lemaire
Lumières  Laurent Kaye
Musique (Création sonore) Pascal Charpentier  
Directeur Technique : Maximilien Westerlinck


4 personnages : cela pourrait être vous ou moi. Texte savoureux de mon auteur de théâtre fétiche, Yasmina Reza, magistralement donné et de qualité égale, ce qui est rare, par 4 comédiens de chez nous.

A voir, à jouer, mais peut-être pas à vivre.

(Carol Philips)

15:07 Écrit par TDA dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Sauf si on a un dentiste sous la main... Chère Carol,
J'adhère tout à fait à ta dernière sentence, d'autant que franchement, les parents du gamin amoché n'ont pas trop l'air de s'en faire pour les deux dents cassées de leur ado...pourtant, à cet âge-là, ce qui est parti ne repousse pas ! ça sent la prothèse... Heureusement qu'au théâtre on ne doit pas forcément être vraiment enceinte pour avoir des fraises... (fussent-elles de dentiste)

Écrit par : Guyde | 10/02/2010

Les commentaires sont fermés.