26/02/2010

Causerie sur le lemming... Maintenant, on sait tout !

Hier soir, au Centre Culturel de Huy, se déroulait sous nos yeux abasourdis et nos oreilles agardes, LA causerie sur le lemming. Evidemment, quand on part avec une idée préconçue, du genre "ça va délirer un max", et qu'on se retrouve à une conférence sage et souriante où l'humour est présent (heureusement) mais où on a difficile de rentrer dans le schéma proposé... C'est plus dur ! On a souri(s) avec ses lemmings, plus que ri(z Otto) ! Par contre, je dois reconnaître à  François-Michel van der Rest une connaissance extraordinairement fouillée de son sujet, et une mémoire académiquement incomparable du thème de sa conférence. Pendant toute la soirée j'ai eu peur qu'il ne pose des questions au public sur ce qu'il nous racontait... C'est vous dire ! Une idée en amène une autre et on part dans des digressions amusantes, intéressantes, loufoques ou carrément hors sujet, mais toujours très courtes avant de revenir à l'exposé de notre docte professeur.lemming8911bau8 Ce spectacle tient de la gageure: tenir une heure trente en parlant du lemming sur lequel (il le dit lui-même) on ne sait pratiquement rien et il n'y à tout compte fait rien à dire, cela tient de l'exploit. Son travail suscite de l'intérêt et de l'attention mais on a du mal à se laisser embarquer dans son histoire (avis personnel bien entendu !). Ce qui me laisse un tantinet sur ma faim. J'aurais aimé que la progression de sa folie passionnelle soit plus continue, exponentielle et qu'on sente vraiment que ce type devient complètement zinzin, mais bon, lui la joue par touches successives et discontinues, pourquoi pas après tout... Le public (une centaine de personnes) a quant à lui apprécié sa soirée puisque l'artiste a eu droit à cinq ou six rappels et nous a fait le plaisir d'un minuscule bonus horticole... (Guyde)

Causerie sur le lemming, un spectacle d'Elisabeth Ancion et François-Michel van der Rest

 

 

 

09:50 Écrit par TDA dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.