06/07/2010

On disait que c'était les vacances...

Merci à tous ceux qui sont passés faire un petit coucou sur ce blog, on a passé le cap des huit mille visiteurs et on maintient une vitesse de croisière des mille visites par mois... Comme quoi, le théâtre plaît et intéresse beaucoup de personnes. J'attends toujours des nouvelles de Carol au sujet de la pièce " SOLO" qu'elle allait voir et de tous ceux qui l'auraient également vue...

Sinon, quoi de neuf ? C'est l'été, les vacances et les programmes de la nouvelle saison théâtrale sont déjà arrivés depuis quelques temps. Je fais un tour d'horizon de la masse d'infos reçues et je vous reviens asap.

Une triste nouvelle dans l'actualité: La mort de Laurent TERZIEFF, une grande voix du théâtre français qui s'est éteind samedi, le 3 juillet. Selon son agent, cité samedi par les médias français, l'artiste a succombé dans un hôpital parisien à des complications pulmonaires après avoir été souffrant pendant plusieurs semaines.

Homme de cinéma, de télévision mais surtout de théâtre, il avait été doublement récompensé en avril dernier lors de la 24e cérémonie des Molière pour "Philoctète", de Jean-Pierre Siméon d'après Sophocle, et "L'Habilleur", de Ronald Harwood.

Fils d'une plasticienne et d'un sculpteur russe, Laurent Didier Alex Terziev était né à Toulouse le 27 juin 1935.

Acteur au visage émacié, à la voix grave et au jeu saisissant, il avait été révélé par Marcel Carné, qui lui avait donné l'un des rôles principaux dans "Les Tricheurs" à la fin des années 1950.

Autodidacte, il avait tourné au cinéma avec Jean-Luc Godard, Luis Buñuel", Claude Autant-Lara et Claude Berri, dans "Germinal".

Au théâtre, il a interprété des pièces de Paul Claudel, Arthur Adamov, Bertolt Brecht, Rainer Maria Rilke en passant par Corneille et Luigi Pirandello.

Laurent Terzieff et Michel Lonsdale lors de la création française de ZOO STORY d'Edward Albee zoo_story5

en 1965.

 

 

 

 

et une photo plus récente de l'artiste: interview_de_laurent_terzieff_pour_sa_reprise_de_hughie1_imagesinterviewfilm

Extrait d'une interview de Laurent Terzieff pour sa reprise de Hughie recueillis par M-C. Nivière

On parle sans cesse de la crise du théâtre, quel est votre point de vue ?

Trop de théâtres tuent le théâtre. Mais depuis que je fais ce métier j’entends parler de la crise du théâtre. Cela ne veut rien dire. C’est être en crise qui fait exister toute forme d’art, et donc le théâtre. Le public est là s’il peut s’interroger sur ce qu’il est, sur sa place dans la société. Il vient entendre parler de l’homme intérieur, avec ses aspirations, ses angoisses et ses rêves.

Une de ses citations...

«Faire du théâtre, c’est se mettre à l’écoute du monde, pour en être la caisse de résonance.»
 Extrait du journal Le Figaro Magazine - Avril 2001 trouvé sur Evene.fr.

(Guyde)

 

 

14:08 Écrit par TDA dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.