25/11/2010

JULOS... celui dont on ne doit plus prononcer le nom... de famille !!!

Hier soir, il y avait foule pour assister à une Conférence -  dialogue avec Julos BEAUCARNE interviewé par Monique Gyselinx, à la Maison de l'Ecologie qui tenait salon pour la circonstance à la Maison de la Culture de Namur. 54 ans depuis vingt ans, quelques rides discrètes, un regard pétillant et une voix douce et reconnaissable entre mille. Quel grand Monsieur ce petit wallon trapu ! Quel philosophe et quel message... Jugez plutôt: " ... Sans vous commander, je vous demande d’aimer plus que jamais ceux qui vous sont proches ; le monde est une triste boutique, les cœurs purs doivent se mettre ensemble pour l’embellir, il faut reboiser l’âme humaine. Je resterai sur le pont, je resterai un jardinier, je cultiverai mes plantes de langage

"Le bonheur, n’est-ce pas marcher inlassablement vers soi-même ?" dit Julos. Le poète citoyen, défenseur de la langue wallonne, l’homme engagé, qui parle avec le coeur, ainsi qu’une grande conscience de son environnement et de l’écologie, nous invite à ne pas nous laisser rêver par quelqu’un d’autre que nous-même, à "aimer plus que jamais", à "embellir le monde" et "à reboiser l’âme humaine".

arton681.jpg

Une soirée magique avec un frère humain, tel un repère, une balise, une espérance vivifiante... (Guyde)

 

20:24 Écrit par TDA | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.