09/12/2010

Bien entendu, les fans ont adoré "malentendus"

Hier soir au Théâtre Blocry à Louvain-the-New, le fan absolu que je suis a pu dévorer l'objet de sa passion dans une pièce intimiste de Vincent Engel: 

MALENTENDUS

NWXQnNkrwJQV3OKnr4YCvAPof.jpg

avec Michaël Manconi dans le rôle du fils et du petit ami, Cécile Van Snick dans le rôle de la mère et Stéphanie Van Vyve dans le rôle de la fille (voir son site http://fairelemalin.wordpress.com/.

Mise en scène de Daniela Bisconti.

Autour du Secret, une mélodie douce et amère entre une mère et sa fille

Au fil du récit se dévoilent deux femmes, la mère et sa fille, inséparables et complices, en même temps excessives et impitoyables l’une envers l’autre. L’amour qui les unit est unique et pourtant un secret les sépare. L’enfance de la mère dont on ne parle jamais, ses origines étrangères et l’exil créent un mystère insupportable pour la fille, traduit par un besoin viscéral de savoir.

A travers une succession de tableaux du quotidien, les grandes étapes de la vie défilent devant nos yeux… Des tableaux qui disent la difficulté et la force d’aimer, l’ambivalence des sentiments, tout cela avec humour et tendresse, loin de toute psychanalyse. Nous connaissons ces femmes, elles sont proches de nous, et les hommes qui les accompagnent pour un bout de chemin ne font que mettre en valeur leur force et leur détermination, leur beauté aussi, à travers tous les âges de la vie.




Vincent Engel est romancier, essayiste, dramaturge et scénariste. Ses derniers romans sontRetour à Montechiarro (2001), Les Absentes (2006) et La Peur du paradis (2009). 
Professeur de littérature contemporaine à l’Université catholique de Louvain et d’histoire à l’Ihecs (Bruxelles), il est également chroniqueur au Soir et au Standaard.
Nous avons le privilège de porter à la scène pour la toute première fois un de ses textes, dont la lecture a eu lieu au dernier Festival de Théâtre de Spa. Eté 2010 : la première représentation du spectacle se tient dans le « salon gris » du même Festival !

Une production de l’Atelier Théâtre Jean Vilar.


Lieu : Théâtre Blocry
Dates : du 30 novembre au 17 décembre 2010 (complet - reprise la saison prochaine !)
Durée : 1h15

Une belle interview des deux actrices sur: http://www.rtbf.be/maregion/brabant-wallon/sorties/«-male...

Superbe pièce au texte tout en finesse, ou un non-dit, obsédant, occupe l'espace et le temps à plein temps ! Les actrices sont géniales et investissent leur rôle avec une conviction et une profondeur extraordinaire. Michaël Manconi, (que j'ai vu, à une époque, proposer les programmes au TTO), se défendait également très bien, très à l'aise et parfaitement syncro dans son role de fils et petit-fils. La mise en scène évite les temps morts et demande aux actrices des changements de costumes assez rapides et nombreux... Chapeau mesdames... Quant au décor, il est contemporain, simple et parfaitement adapté au sujet et au ton de la pièce. Une bonne note également pour l'idée de projection de film sur le décor qui anime la pièce de façon originale.

Tendre, émouvant, drôle parfois, touchant, interpellant, superbement interprété, subtilement écrit, bref, une excellente soirée que je vous conseille vivement (Van Vyvement) de réserver au plus vite...

(Guyde)

09:25 Écrit par TDA | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.