03/02/2011

Kiki van Beethoven ou la symphonie héroïque de la vie...

Mardi, théâtre "Le Public" (http://www.theatrelepublic.be/play_details.php?play_id=27...), pour une pièce au texte dû à la plume légère et nuancée d'Eric Emmanuel Schmitt:

 

KIKI VAN BEETHOVEN

Mise en scène de Daniela Bisconti / Avec Nicole Vanberg

eve_37_6024.jpg

Résumé extrait du site du Public:

L'aventure d'une femme, Kiki, la soixantaine rayonnante, qui va, grâce à un masque de Beethoven découvert par hasard dans une brocante, changer sa vie ainsi que celle de ses trois amies. Une fable sur la jeunesse perdue, les émotions refoulées, les secrets ensevelis. Un vrai trajet initiatique : grâce à la musique de Beethoven qui sert de clé,  les quatre femmes vont ouvrir des portes intérieures essentielles, celles qui les coupaient de leur véritable histoire, celles qui les protégeaient de leurs chagrins ou de leurs sentiments.

Un monologue drôle, original, émouvant qui passe élégamment du rire aux larmes.

Un rôle riche, éblouissant pour une grande comédienne de plus de soixante ans.

La force de Beethoven s'adjoint à la poésie de Schmitt pour créer une œuvre insolite qui célèbre l'humanisme, le courage. un véritable Hymne à la Joie.

une création et production du Theatre Le Public

DU 13/01/11 AU 30/04/11 à 20h30 - Grande Salle - relâche les dimanches & lundis - relâche du 8 février au 5 mars 2011 et du 19 au 23 avril 2011.

A la Maison de la Culture d'Arlon, le 24 février 2011
Au Centre culturel de l'arrondissement de Huy, le 3 mars 2011
Au Centre culturel de Spa, le 4 mars 2011

Voilà une pièce comme je les aime. Un texte ciselé comme une pièce d'orfèvrerie qui amène doucement le spectateur à passer de niveau de résonance en niveau de vibration de plus en plus émotionnel et subtil. Une comédienne hors concours qui nous fait la démonstration de son immense talent, comme ça, sans en avoir l'air, naturellement... Magnifique ! On ne s'ennuie pas un seul moment non seulement grâce à une mise en scène étudiée comme un petit ballet mais aussi par le soutien musical de Monsieur de Beethoven qui occupe une place de choix dans la pièce. On est captivé par ce petit bout de femme qui nous raconte son histoire avec force et passion, sourire et tendresse, drame et tristesse, le tout dans un monologue ininterrompu et fluide qui coule comme une source intarrissable. Il se dégage de cette pièce une force extraordinaire que Madame Vanberg a magnifiquement transmise à un public conquis, complètement sous le charme. Vous pouvez aussi découvrir un très beau portrait de Nicole Valberg sur le site du Public (http://www.theatrelepublic.be/event_details.php?cat_id=1&...)  (Guyde)

Je vous recommande chaleureusement ce petit joyau...

.


09:43 Écrit par TDA | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.